top of page
Rechercher

Lâcher-prise


Lâcher-prise comme parent peut être difficile car ça peut nous donner l'impression d'abandonner. Et bien sûr, la dernière chose qu'on veut faire c'est abandonner devant notre enfant.


On veut donner l'exemple, être persévérant, offrir les meilleures chances, les meilleures conditions, le meilleur de nous-même, les meilleurs repas, de la stimulation, les plus belles sorties...

Mais bien souvent, on vient à bout de ressources, d'énergie, ou on finit par «étouffer» nos enfants. Bien sûr, on a les meilleures intentions, mais rend-on vraiment service à nos petits quand on ne se permet pas nous-même de souffler un peu? À l'ère des réseaux sociaux et de la consommation à outrance, garder en vue la réussite et l'excellence nous poussent à viser toujours plus haut. On se compare, on se mesure, on s'évalue...

Mais au fait, c'est quoi le lâcher-prise?


Cesser de se battre contre le courant, accepter qu'on ne peut pas tout contrôler et que tout n'est pas parfait, ne pas s'accrocher, être en paix avec une situation qui n'est pas celle qu'on aurait souhaitée.... Lâcher-prise ne veut pas dire abandonner. Lâcher-prise ne veut pas dire qu'on est faible. Bien au contraire, cela nous permet d'économiser nos forces pour mieux les utiliser sans s'épuiser.


Je vous l'accorde, ce n'est pas facile à faire. Dans tous les domaines, on est constamment en train de chercher ce qu'on pourrait faire pour s'améliorer. Mais parfois, on peut s'autoriser à ne pas en faire plus. On peut choisir de prioriser. Qu'est-ce qui importe le plus aujourd'hui? Finir toutes tes tâches ou accepter de laisser ça pour un autre jour et aller jouer dehors avec ton enfant. Cuisiner toute la journée ou s'autoriser un repas un peu moins santé. Étudier toutes les leçons ou remarquer que ton enfant est fatigué et en faire un peu moins pour aujourd'hui? Si tu réussis à remettre à plus tard ou à ne pas faire quelque chose, en toute conscience, tu n'es pas nécessairement en train de procrastiner. Cela peut être un bon exemple de lâcher-prise. Si je n'ai pas le temps de tout faire, je choisis ma priorité et je laisse de côté ma culpabilité. Je lâche-prise, je suis plus légère. Je choisis l'équilibre. Tout n'est pas parfait, tout n'est pas comme prévu, mais tu as vu juste, l'essentiel. Fais-moi confiance, ton ménage va t'attendre! ;) Et surtout, en acceptant de ne pas être parfait, on montre à nos enfants que «c'est bin correct!», s'ils ne le sont pas non plus. Et ça, ça nourrit la confiance et ça fait baisser la pression! Merveilleux non? Soyons imparfaits!




24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page